Stéphanie LORIAUX

Professeure assistant

Adresse postale :

Faculté de Philosophie et Lettres
Département de Langues et Littératures
Filière de Langues et Littératures germaniques et modernes
50 av. F. Roosevelt - C.P. 175
B - 1050 Bruxelles

Adresse courriel :  sloriaux@ulb.ac.be
Téléphone : ligne directe + 32 2 650 38 13

Stéphanie Loriaux est docteure en Philosophie et Lettres (ULB, 2003), licenciée en langues et littératures germaniques, orientation néerlandais-allemand (ULB, 1996) et titulaire d'un DEC2 en langues appliquées (ULB, 1997). Elle a bénéficié d'un mandat d'Aspirant auprès du Fonds National de la Recherche Scientifique (Belgique 1997-2001) et a occupé le poste d'assistante temps plein au sein de la Faculté de Philosophie et lettres de l'ULB de 2001 à 2006. En 2006, elle est nommée à titre définitif comme professeure assistant au sein de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'ULB. Elle y est titulaire de différents enseignements : Analyse de textes littéraires néerlandais contemporains I (BA1), Histoire de la littérature néerlandaise I (BA1/BA3), Lecture de textes d'actualité (BA3), Séminaire de littérature néerlandaise I et II (MA1/MA2), et assistante de divers enseignements : Analyse de textes littéraires néerlandais contemporains II (BA2), Histoire de la littérature néerlandaise II (BA2), Histoire approfondie de la littérature néerlandaise (BA3/MA1).

Sa thèse de doctorat portait sur la littérature coloniale féminine des indes néerlandaises du dernier quart du 19ème siècle: Luid tussen twee stilten. Vergeten vrouwenstemmen uit tempo doeloe. De Indisch-Nederlandse literatuur uit het negentiende-eeuwse damescompartiment.
Ses domaines de prédilection sont la littérature féminine contemporaine de langue néerlandaise, la littérature coloniale et postcoloniale des indes néerlandaises, la littérature néerlandaise contemporaine abordant la problématique identitaire et multiculturelle, l'histoire de la colonisation des indes néerlandaises. Elle travaille actuellement, dans le prolongement de sa thèse, à l'étude de la littérature féminine coloniale et postcoloniale des indes néerlandaises du 20ème siècle.

Elle est depuis 2007 présidente francophone de Sophia, le réseau belge de coordination des études féministes et de genre dont l'objectif est de promouvoir et d'aider au développement de la recherche et de l'enseignement dans le domaine des études féministes, sur les femmes et de genre. Elle a dans ce cadre participé à l'organisation de diverses journées ou soirées d'études (Les théories queer: un défi pour le féminisme?; Antisexisme ou anti-racisme : un faux dilemme?; Sexual politics and the limits of secular discourse ; Féminisme et performance) et du colloque Diversité: un fait divers ? Concept contesté, expériences contrastées, débats féministes (novembre 2007). Elle participe également au développement de Grabuges, le Groupe belge associatif et universitaire en études féministes, de genre et sur les sexualités, un réseau interuniversitaire proposant un soutien et un lieu d'échange pour les mémorant-e-s, doctorant-e-s et jeunes chercheurs/ses en étude de genre.

Parmi ses publications significatives :

Ouvrages

  • Luid tussen twee stilten: Vergeten vrouwenstemmen uit tempo doeloe. De Indisch-Nederlandse vrouwenliteratuur uit het negentiende-eeuwse damescompartiment, Leiden, KITLV Uitgeverij (parution début 2009).

Ouvrages édités en collaboration

  • Actes du colloque Diversité: un fait divers ? Concept contesté, expériences contrastées, débats féministes, Sophia asbl, novembre 2008.
  • Soirées de Sophia 2006-2007. Queer theorie: Noreen Giffney, Antiseksisme of antiracisme: Elsa Dorlin, Sexual Politics and the Limits of Secular Discourse: Judith Butler, Sophia asbl, mars 2008.

Parties d'ouvrages collectifs

  • « Chercher l'autre, se découvrir soi. La problématique identitaire dans la littérature féminine liée à la décolonisation des Indes néerlandaises occidentales », in Snoek, Kees (red.), Aspects de la littérature et de la culture (post-)coloniales des Pays-Bas et de la Flandre, Etudes Germaniques, février 2009.
  • « La problématique identitaire dans la littérature allochtone néerlandaise », in Spinoy, Erik (red), Actes du colloques "Identités en construction", Liège, 16-18 octobre 2008, en cours de parution.
  • « Vergeten vrouwenstemmen uit de negentiende-eeuwse Indisch-Nederlandse literatuur », Genderstudies / een genre apart? Savoirs de genre/ quel genre de savoir?, actes du colloque organisé par Sophia, le Réseau belge de coordination des études féministes les 20 et 21 octobre 2005, blz. 377-387.
  • Luid tussen twee stilten; De Indisch-Nederlandse literatuur uit het negentiende damescompartiment, in: Kempen, Michiel van, Piet Verkruijsse en Adrienne Zuiderweg (red.): Wandelaar onder de palmen. Opstellen over koloniale en postkoloniale literatuur en cultuur, Boekerij 'Oost en West', KITLV Uitgeverij, Leiden, 2004, xvii + 606 pages, blz. 195-212.
  • De koloniale vrouwenwereld gespiegeld in de vrouwenliteratuur ten tijde van tempo doeloe, in: Het is geen kolonie, het is een wereld. Vrouwen bereizen en beschrijven Indië 1852-1912, actes du colloque organisé le 4 octobre 2003 au Tropenmuseum d'Amsterdam par la maison d'édition néerlandaise Terra Incognita.

Articles

  • « De dubbele marginaliteit van de 19de-eeuwse koloniale schrijfsters », Historica, Tijdschrift van de Belgisch-Nederlandse Vereniging voor Vrouwengeschiedenis, octobre 2008.

  • « L'univers ambigu et méconnu du "Compartiment des dames". Un nouveau regard sur la littérature féminine des Indes néerlandaise du XIXe siècle », Sextant, Editions de l'Université Libre de Bruxelles, nr° 25, 2008, blz.171-184.

  • « Thérèse Hoven : het Indische lief en leed van een deftige dame », Indische Letteren, jg. 20, nr° 3, september 2005, blz. 163-173.

  • « De Indisch-Nederlandse literatuur uit het negentiende-eeuwse damescompartiment », Neerlandica Extra Muros, nr° 2, april 2005, blz.23-34.
  • « De stilte verbroken. Vijf luide vrouwenstemmen », Indische Letteren, jg. 20, nr° 1, maart 2005, blz.12-24.
  • « Hella Haasse lauréate du Prix des Lettres Néerlandaises 2004 », Septentrion, jg. 33, nr° 4, december 2004, blz.77-79.
  • « Van "gewoon Indisch meisje" tot dochter van betekenis : Marion Bloems leven en werk », Indische Letteren, jg.18, nr° 4, december 2003, blz.171-181.
  • « Fichue famille: Adriaan van Dis enfin guéri du passé », Sepentrion, jg. 32, nr° 1, maart 2003, blz.180-183.
  • « Kopkracht en schrijbobbels. Familieziek van Adriaan van Dis », Ons Erfdeel, jg. 46, nr° 1, februari 2003, blz.144-148.
  • « Mina Krüseman. De strijd van de Indische George Sand », Indische Letteren, jg.17, nr° 3, september 2002, blz.123-141.
  • « Entre initiation et dénonciation: Jef Geeraerts », Septentrion, jg. 31, nr° 3, september 2002, blz.80-91.
  • « Het laat haar niet los: Marion Bloems zoektocht naar de Indische identiteit », Ons Erfdeel, jg. 43, nr° 5, november 2000, blz.670-680.
  • « Indisch-Nederlandse vrouwenliteratuur », ANBF-Nieuwsbrief, jg. 4, december 1999, blz.21-29.

Traductions

  • Traduction vers le néerlandais de l'ouvrage Albert Einstein: entre science et engagements présenté par Pierre Marage à l'occasion de l'Année de la Physique 2005 et de l'exposition "E = m c2", Université libre de Bruxelles, octobre 2005.
  • Traduction vers le néerlandais des textes relatifs à l'exposition "Bruxelles en guerre, 14-18" pour les Archives de la Ville de Bruxelles en collaboration avec l'ULB, juillet-septembre 2005.
  • Traduction vers le néerlandais des textes relatifs à l'exposition "Cinématech-André Delvaux" pour le Service des Archives de l'ULB, septembre 2004.
Réalisation : www.exquisse.com    --    Graphisme : www.trinome.be