Colloque: "Pratiques de l'intime: écrire, filmer, commenter la sexualité au féminin"

Du 5 au 7 mai 2010 à l'Université Libre de Bruxelles - Campus du Solbosch (Salle NB2VIS - Bibliothèque des sciences humaines)

Annonce

Dans un contexte socioculturel propice aux épanchements personnels et à l’exhibition de l’intériorité, des créatrices explorent le filon intimiste, souvent avec une audace que leur envient leurs alter ego masculins. Que ce soit dans la littérature, les arts plastiques ou le cinéma, elles sont en effet de plus en plus nombreuses à décrire l’expérience (fictionnelle ou subjective) de l’intime, puisant volontiers dans les détails de leurs vies (sexuelles) respectives. Le discours critique porté par les femmes s’est également ouvert à cette idée; ainsi certaines théoriciennes du cinéma ont orienté une partie de la recherche vers la pornographie ou se sont investies dans une pratique subjective de la théorie, mêlant sensations et sexualité. L’hybridation des discours – artistique, critique, théorique et intime – est ainsi de mise, provoquant un réaménagement considérable au sein des genres, et du genre. Il s’agit dès lors de s’interroger à la fois sur les pratiques sexuelles que couvre cette idée de l’intime, sur l’évolution du contenu des oeuvres, du 19ème siècle à aujourd’hui, ainsi que sur les différentes modalités discursives qui véhiculent ces visions (journaux écrits, correspondances, photographies, films ou installations). Enfin, l’enjeu se situe aussi au niveau de l’ampleur et des conséquences culturelles d’un tel phénomène et de la spécificité d’un discours ‘féminin’ par rapport à ces pratiques créatives.

Muriel Andrin, Laurence Brogniez, Stéphanie Loriaux, Mireille Tabah (Université libre de Bruxelles)


Télécharger PDF l'affiche

Télécharger le PDF programme

Réalisation : www.exquisse.com    --    Graphisme : www.trinome.be