Colloque international : Comment l’Etat fait-il notre lit ? La régulation des sexualités en Europe.

Présentation

PDF Brochure du colloque « Comment l’Etat fait-il notre lit ? La régulation contemporaine des sexualités en Europe ».

Contributions

Toutes les contributions reproduites ici sont soumises à un copyright et relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs. 
Elles sont mises en ligne en vue du colloque « Comment l’Etat fait-il notre lit ? La régulation contemporaine des sexualités en Europe », organisé à l’Université libre de Bruxelles, les 25 et 26 mars 2010.

DOC Liste des contributions
DOC Présentation des contributeurs
DOC Présentation des intervenants privilégiés


Textes des contributions reçues

DOC Le problème de l'ornithorynque : quand le classificateur de la sexualité troublée s'affole... - Ch. Adam
DOC La justice pénale des Alpes-Maritimes et les avorteurs 1940-1944 - R. Ben Khalifa
DOC Le bareback, un effet de la stigmatisation de l'homosexualité et de la séropositivité ? Une lecture par le symptôme - P. Bonny
DOC Étude comparative des phenomenes trans : le sexe français et le genre espagnol - Franquet et Alessandrin
DOC Education sexuelle et mise en œuvre locale : efficacité des modèles retenus en Suisse au regard du droit international - C. Jacot-Descombes
PDF Un lit bien bordé ? Discours et jugements de valeurs autour des Unités de Visites Familiales dans les prisons françaises - C. Lancelevée
DOC La psychanalyse a-t-elle (encore) une place dans les politiques des sexualités ? - G. Le Gal
PDF Alphonses de rue, Alphonses de foyer ; Courtisanes, femmes honnêtes. Prostitution et mariage dans les discours féministes (1883-1906). Regards croisés, Belgique, France, et Suisse - C. Machiels
PDF La régulation de la prostitution en France à l’époque contemporaine : le passage d’un référentiel social à un référentiel sécuritaire ? - A. Maugère
PDF Au nom de la santé. La légalisation de la contraception et de l'avortement - S. Pache
PDF "Mariage gay", progrès sexuel et régulation des sexualités - D. Paternotte
DOC Comment devient-on "normal" en Italie : la " normalisation " des corps transgenres par la loi 164/82 - G. Pieraccini
DOC L'hétérosexualité du mariage préservée dans les dispositifs juridiques à travers des changements législatifs en Suisse - Roca et Engeli
DOC "Si y'a pas de sexe, y'a plus de prostitution" ! S'engager politiquement pour élaborer une question subjective - G. Schnee
DOC La normalisation de la sexualité au travers de la loi belge relative à la transsexualité : un nouveau défi pour le Droit des personnes - C. Simon


Documents

DOC La normalisation de la sexualité : Enjeux identitaires et juridique - Caroline Simon

Appel à contributions

La plateforme "Normes, genre et sexualités" de l'Université libre de Bruxelles lance un appel à contributions pour des séminaires qui auront lieu à Bruxelles au cours de la semaine du 16 novembre 2009 et qui analyseront les politiques publiques de régulation des sexualités en Europe. Cinq thèmes sont privilégiés : l'identité sexuelle ; l'orientation sexuelle ; les pratiques sexuelles ; les enjeux de la procréation et les usages qualifiés de mutilations sexuelles. Les contributions devront porter sur les pratiques nationales de régulation. Seront privilégiées celles qui mobiliseront les catégories du genre, de la "race" et de la classe et qui permettront de cerner la constitution des espaces d'autonomie et de contrainte à l'égard de la libre disposition du corps. Les séminaires rassembleront le matériau indispensable pour un colloque pluridisciplinaire international qui sera organisé à Bruxelles en avril/mai 2010.

Annonce

La régulation des sexualités en Europe mérite d'être systématiquement investiguée, afin de déterminer la réalité et l'étendue de la " libération " sexuelle et de la " libéralisation " qui paraissent, à première vue, avoir marqué les dernières décennies. L'extension de l'espace européen a notamment été l'occasion de dévoiler d'importantes disparités entre les expériences nationales et la récurrence de débats sur l'opportunité et la substance des régulations étatiques. La formulation de normes internationales, plus ou moins contraignantes, ainsi que le développement d'une importante jurisprudence européenne ont contribué à réinterroger des questions aussi diverses que la fixité de l'identité sexuelle, l'accès à la contraception et à l'avortement ou la sanction de certaines pratiques sexuelles. Si la question des droits reproductifs et sexuels est souvent abordée sous l'angle des politiques de coopération, il ne faudrait pas perdre de vue tout l'intérêt d'une problématisation des politiques publiques mises en œuvre en Europe et d'une réflexion sur l'étendue effective d'un éventuel principe de libre disposition de soi et de son corps.

C'est cet objectif que la plateforme "Normes, genre et sexualités" de l'Université libre de Bruxelles va s'employer à atteindre dans le cadre de plusieurs rencontres scientifiques, organisées en deux étapes.
Une série de séminaires vont être organisés durant la semaine du 16 novembre 2009 afin de rassembler, analyser et comparer un matériau centré sur les pratiques nationales des Etats européens. Sont concernés tant les Etats qui appartiennent déjà à l'espace européen que ceux qui ont sollicité leur intégration. Les contributions attendues devront porter sur l'élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques en matière de sexualités : influence de groupes de pression ; élaboration des législations (en réaction notamment à des injonctions supranationales) et applications par le pouvoir judiciaire ou l'administration ; mise en œuvre concrète (examen d'expériences locales) ; détection des processus de résistance et de contournement (institutionnels et individuels) etc.

Les communications qui contribueront à une réflexion sur la dynamique des régulations et sur les diversités de leurs modalités seront privilégiées ainsi que celles qui produiront des analyses différenciées au regard des populations visées, à partir des catégories reconnues désormais comme indispensables pour tout examen des enjeux liés à la sexualité : le genre, la " race " et la classe. Afin d'assurer la cohérence des séminaires, seront retenues par préférence les contributions portant sur les thèmes sélectionnés : la régulation de l'identité sexuelle (situations d'inter- et de transsexualité) ; de l'orientation sexuelle (hétéro-, homo- et bisexualités) ; des pratiques sexuelles (majorité sexuelle, pratiques sado-masochistes, prostitution etc…) ; des pratiques liées à la reproduction et à son contrôle (contraception, avortement, procréation médicalement assistée, etc) et des usages qui sont (ou ne sont pas) qualifiés de mutilations sexuelles.

Les contributions sont sollicitées dans toutes les disciplines de sciences humaines et sociales et pourront être faites en anglais ou en français.

Les contributions sélectionnées feront l'objet d'une publication on-line.

En avril/mai 2010, sur la base des rapports de synthèses rédigés à l'issue des séminaires, un colloque international et pluridisciplinaire proposera une réflexion d'ensemble sur les régulations des sexualités et leur modalités. La diversité des politiques publiques en Europe sera soumise à l'examen afin d'en détecter les enjeux et les conséquences par rapport à la question de l'autonomie individuelle et de la libre disposition de soi et de corps.

Le présent appel à contributions est lancé pour la première étape : les séminaires de novembre 2009. Les propositions (2 500 signes maximum) sont à adresser impérativement pour le 2 février 2009 à  Régine Beauthier.

Elles devront, outre la problématique proposée ainsi que les sources et la méthode choisies, préciser la/les discipline(s) dans laquelle/lesquelles la contribution s'inscrira et l'appartenance institutionnelle de l'auteur.

Les frais de déplacement et d'hébergement à Bruxelles ne pourront en principe pas être pris en charge par les organisateurs. Néanmoins, une intervention partielle dans les frais pourra être envisagée pour les participants ne pouvant bénéficier d'aucun financement institutionnel. La demande motivée devra en être faite en même temps que l'envoi de la proposition de contribution.

Personne de réception : Régine Beauthier (Centre de droit comparé, d'histoire du droit et d'anthropologie juridique, Faculté de droit, Université libre de Bruxelles).

Comité scientifique : M. Andrin, R. Beauthier, E. Danblon, J.-M. Dewaele, N. Gallus, S. Loriaux, V. Piette, G. Pluvinage.

Mots clés : sexualités, régulation, politiques publiques, Europe.

Réalisation : www.exquisse.com    --    Graphisme : www.trinome.be